mercredi, octobre 28, 2015

She had those crow black eyes, starless but she fucks like a comet.

Mes bons amis, je vous annonce que mon ordinateur est ENFIN de retour sous mes petits doigts de bloggeuse pas du tout assidue. La nouvelle un peu moins bonne, c'est que j'ai payé 15€ d'envoi pour que mon ordi soit perdu pendant un mois et demi et qu'on me le renvoie avec le même problème, et qu'il se mette à ramer et ne me propose même plus de faire la petite mise à jour Windows 10 qui aurait éventuellement pu régler la chose. Mon compte Microsoft étant également bloqué et mes sauvegardes de Xbox complètement perdues à tout jamais parce que selon leur service "je n'existe pas", j'attends avec impatience le moment où mon téléphone va me dire merde à son tour. Quoi que j'ai fais au Dieu de la technologie, il a décidé de faire de ma vie un enfer et je pense qu'il va me falloir une chèvre à sacrifier pour que tout ça s'arrête.


J'ai regardé la saison 1 de la fameuse série qui fait fureur en ce moment : Fear the Walking Dead, le spin off de The Walking Dead, une série de zombie, pour ceux qui n'en auraient étrangement pas entendu parler.
Contrairement à The Walking Dead qui se déroule après que la terre soit envahie de morts-vivants, le spin off lui nous montre l'arrivée du "virus" et le comportement de la société et du gouvernement américain face à l'épidémie, ce qui est donc cent fois plus intéressant.
Je dois dire que je m'étais lassée de The Walking Dead. Je n'arrive plus à m'attacher à aucun des personnages, qui m'irritent tous plus vite les uns que les autres, je ne suis plus blasée d'en voir un mourir, bref, ça fait deux ou trois fins de saisons que je me demande si je vais regarder la suivante.
Comme on m'avait chaudement recommandé Fear the Walking Dead, je m'y suis mise, et je dois dire que j'ai été très agréablement surprise, et même déçue du format 6 épisodes qui m'a laissé sur ma faim.  J'ai retrouvé dans cette série un peu de fraicheur, de la tension et un grand intérêt pour le sujet et les personnages, que j'avais totalement perdu. Je ne saurais donc que trop vous conseiller cette série si vous avez aimé la première, vous n'en serez que plus satisfaits !


La saison des médiévales s'est donc terminée avec deux de mes fêtes préférées : les Trobades de Perpignan, où j'ai fais la couverture du journal derrière mes fourneaux (je pense que mes grands parents ont du découper la première page de tous les journaux du quartier), mais qui cette fois se déroulait en centre ville et n'a pas été aussi réussie que les années passées, et la fameuse Rose d'Or d'Avignon, plus grand rassemblement du Sud médiéval, qui a également été une déception au niveau de l'organisation, même si je peux me venter d'avoir amené ma troupe à la quatrième place du concours de cuisine, ce qui m'a permit de comparer mon niveau à celui des autres compagnies, qui était beaucoup plus élevé que ce que j'avais imaginé ! La prochaine fois, pour sur je finirais sur le podium !
Je ne résiste pas à vous montrer aussi les premières photos de mon Drakkar de Bain (ou Drakkanard de bain), commandé à Robby et qui a eu l'hyper gentillesse de me réaliser quelque chose de superbement détaillé, et a eu la petite attention de graver mon nom en runes sur le bateau. N'hésitez pas à aller voir sa boutique et à lui passer commande !

Trobades






Photo de C.

Rose d'Or






Photo de Milla














La sortie du dernier clip de Marilyn Manson me donne encore envie de vous parler de lui, et de son dernier album, dont le desing est totalement génial. J'aime beaucoup le phasage qu'on peut voir entre les albums de Manson, qui évoluent en même temps que lui - et qui ont donc évolués en même temps que moi - pour en arriver à ce dernier album, qui est encore selon moi l'aboutissement d'une nouvelle phase, après la lamentable tentative d'un pseudo retour en arrière avec Born Villain, après Eat me Drink me et the High end of Low qui étaient déjà beaucoup plus posés et centrés sur l'humain et ses sentiments que les albums précédents, qui étaient plutôt axés sur des critiques sociales.
Je trouve que le look beaucoup plus mature de MM lui donne une classe totalement dingue, qui s'accorde parfaitement avec l'album et donne un ensemble des plus raffinés. Je ne le dirais jamais assez, et je ne me lasserais jamais de le regarder ni d'écouter ce dernier album avec l'amertume de savoir que le Hell not Hallelujah tour ne passera pas par Toulouse.
Les photos de Nicolas Cope, fantastique photographe, pour la promotion de l'album sont à tomber par terre, vous en avez surement déjà croisé certaines, mais je ne résiste pas à vous montrer mes préférées. L'article du site Néoprisme a un analyse ma foi acceptable sur le sujet, avec une comparaison aux portraits de Freud par Francis Bacon qui ne m'a pas déplu, et un bon résumé des différentes phases de Manson à travers ses albums, même si je n'adhère pas à leur théorie "d'épuisement" du côté réac de l'artiste.
Je donnerais peut être une nouvelle chance à Born Villain d'ici quelques temps, but not today.


Nicolas Cope, The Pale Emperor








J'attends également avec la plus grande impatience la sortie du film de John Swab, "Let me make you a martyr" où Brian jouera le rôle d'un tueur en série, dans lequel je pense il sera plus que compétent, faire trembler les puritains américains est presque ce qu'il sait faire de mieux. Le film devait sortir courant 2015, mais j'en attend encore l'annonce, je vais devoir prendre mon mal en patience.


En accompagnant A. en escapade dans le Lot, j'ai découvert un petit restaurant de routier très sympathique : Campagnac du Causse. C'est son allure vieille grange au jardin coloré qui nous a poussé à nous arrêter (en vérité nos ventres criaient famine, et le premier restau auquel nous avions décidé d'aller était fermé), et nous n'avons pas été déçus du voyage !
Nous avons prit le menu du jour à 14e, qui se composait d'une soupe à l'oignon, une part de quiche lorraine, un mélange de poulet et de veau sauce provençale accompagné de riz safrané en plat principal, et en dessert une crème catalane à la noix de coco (qui n'avait pas grand chose d'une crème catalane mais était délicieuse). Le tout dans un cadre rustique et sur de la musique rétro, c'était vraiment une bonne expérience que je tenais à partager pour les visiteurs de ce beau département du Lot qui auraient envie de faire un petit arrêt par là.




Campagnac du Causse




 Village de Saint-Céré


Je pars quatre jours à Cracovie, et je suis totalement hystérique de voyager après des années de stand-by.
J'avais idée depuis quelque temps de me rabattre sur les pays de l'Est pour étancher ma soif de voyages à petit budget, faute de pouvoir aller en Europe du Nord. La Roumanie m'avait tapé dans l’œil l'année dernière lors d'une conférence archéologique, mais c'est Aleks qui encore une fois a visé juste avec le compte rendu de son voyage à Krakow, dans lequel elle parle du faible coût de la vie et de la beauté de cette ville.
Comme j'hésitais avec Varsovie, le prix des billets d'avions et les commentaires des internautes attestant du fait que la capitale n'était plus qu'un vulgaire bloc de béton, et qu'à l'inverse Cracovie était le cœur historique du pays, le choix s'est vite fait, et les billets ont été prit (quoi qu'un peu trop tard, et donc à prix plus fort) pour la capitale historique !
Ce voyage sera le premier d'A., qui a lui même quelques origines polonaises qu'il serait amusant de pseudo retrouver.

Mon petit carnet de voyage n'attend que d'être entamé, et je vous laisse avec la promesse d'un magnifique article de retour qui vous plaira autant je l'espère que celui de mon voyage à Paris !


See you after Krakow.

4 commentaires:

Pan a dit…

Bonsoir, ce sont de très jolies photos de Perpi, j'aurais aimé être là.. La nourriture avait l'air d'être très bonne !

Aleks Crément a dit…

- J'adore ton bébé drakkar! Je meurs d'envie de commander un bouclier à Dariusz Zawiązalec mais je n'ai pas encore su débloquer les fonds pour... Je me demandais d'ailleurs ce que j'en ferais après l'avoir acheté, j'ai trouvé avec ta photo de "plateau" de table! Quelle super idée! Et les photos sont très belles au passage!

- Le design de l'album de Manson me rappelle Olivier de Sagazan! Je ne sais pas si tu connais? Un artiste très visuel et assez torturé...

- Tu vas à Cracovie!! Hiiii! Je stresse un peu à l'idée que ça ne ta plaise pas autant qu'à moi! Tu y vas quand? Si tu as des questions sur quoi que ce soit, n'hésite pas, hein!

Antigone a dit…

@Aleks

Haha, je savais qu'il te plairait, je l'adore vraiment mais comme tu dis il ne sert strictement à rien à part à m'auto satisfaire d'avoir un objet de déco aussi classe !
Je suis pas de super bon conseil sur le sujet mais je pense qu'un bouclier est toujours un très bon investissement, c'est beau, ça peut faire déco ou effectivement magnifique plateau à petits pains remplis de soupe et au pire des cas tu peux t'amuser à tes heure perdues à crier "SHIELD WAAAAALL", tu seras toute seule à entrer en formation mais ça reste classe.

Je viens de regarder Olivier de Sagazan, en effet il y a beaucoup de similitudes, j'aime énormément !

Je suis allé à Cracovie il y a un mois :D mais je n'ai toujours pas fini mon article... Je m'y remet aujourd'hui, j'ai honnêtement adoré et il me tarde déjà d'y retourner !

Keir a dit…

Coucou, je reviens après moults sur ce blog et je me marre face à cet article. Pour avoir fait des mèds pendant plus de six ans, je retrouve 3 têtes que je connais très bien personnellement. Dont Mouillette et sa chérie et Le vieux Chastan. C'est vraiment trop drôle :)